Avis(s)
  • Nous avons repris la plupart de nos activités. Toutefois, compte tenu de la situation liée à la COVID-19, nous évaluerons toute nouvelle demande en fonction de son degré d’urgence et de sa date de réception. En procédant ainsi, nous pouvons servir nos clients de manière équitable. Aussi, prenez note que les délais de réponse pourraient être plus longs qu’à l’habitude.

    Nous nous excusons des inconvénients que cela pourrait occasionner et vous remercions de votre compréhension. Veuillez consulter notre site Web régulièrement pour obtenir les dernières mises à jour au sujet de nos services.

Tablecloth
nappe


Image - Tablecloth, nappe
Pour © contacter :
Montreal Holocaust Museum / Musée de l'Holocauste Montréal
Tous droits réservés.
Nom de l'objet : Tablecloth
nappe
Catégorie de l'objet : Outillage et équipement pour le traitement de matières premières
Tools and Equipment for Materials
Sous-catégorie de l'objet : Service des aliments
Food Service T&E
Matériaux : Fabric
linen
fibre, lin
Numéro d'accession : 2016.21.01
Municipalité d'origine : Berlin
Berlin
Province d'origine : Berlin
Berlin
Pays d'origine : Allemagne
Germany
Date de début de production : 1913; 1913 po
Date de fin de production : 1927; 1927 an
Commentaires : Karen Gunn (née Voelcker) was born on November 8th, 1934, in Berlin to Erika Susie Voelcker (née Waldmann) and Herbert Voelcker. Erika was born on December 15th, 1905, in Zagan, Poland. In 1913, Erika was placed in the Jewish Boehmstift orphanage in Berlin. During her time at the orphanage, Erika, along with 49 other girls, including Frida Bone, crafted a tablecloth. The cloth is composed of 30 squares; each square was made by the girls. The tablecloth was given to Erika by on her last day at the orphanage, at age 21 in 1927. Erika met Herbet Voelcker while attending the University of Berlin. Herbert was born on June 16, 1905, in Berlin, a Gentile German. Under the Nazi regime he was made to work in iron smelting factories. In 1938 or 1939, Herbert traveled to England in an attempt to have his wife and daughter immigrate there to safety. Erika was denied a passport because she was Jewish. After the start of the war, in 1941 or 1942, Herbert was sent to another factory in Wohlau (Wolow, Silesia, Poland). The Gestapo questioned the family's whereabouts while in Wolow but Herbert never replied, and the family fled. In all, the Voelcker's moved 167 times during the War. Four months before liberation, Herbert ended up in a labour camp, but managed to escape. The family was hiding in a small village in Saxony, Germany, when the area was liberated by the Americans. They made their way back to Berlin, where Herbert began working as a professor in West Berlin. However, the Voelckers were living in East Germany, which meant Herbert was monitored by the East German communist government on suspicion of him being a spy. When Karen was twelve years old, the family decided to emigrate. Frida Bone, who had immigrated to Montreal, made arrangements so the Voelckers could get immigration papers. In the spring of 1951, they left Germany and arrived in Hannover, England, at Canada House to receive their immigration papers. After a few days, they made their way to South Hampton where they boarded a train to London. They then boarded a ship, the Scythia, to Quebec Harbor and take a train to Montreal. After arrival, Karen did an apprenticeship in hairdressing. Karen was only in Montreal for three years " after getting married, she moved to London, Ontario with her husband, where she opened a beauty salon. ;Cette nappe a été fabriquée par 50 jeunes filles juives à l'orphelinat Boehmstift de Berlin. Elle est composée de 30 carrés de courtepointe et de dentelle entièrement réalisés par les pensionnaires. Elle a été remise à l'une de ces jeunes filles, Erika Susie Voelcker (née Waldmann) lorsqu'elle quitte l'orphelinat en 1927 âgée de 21 ans. Seulement trois des 50 orphelines ont survécu à l'Holocauste : Erika, Frida Bone et une dénommée Goldschmidt. Erika rencontre son mari Herbert Voelcker, un allemand non-juif, à l'université de Berlin. Elle donne naissance à leur fille Karen en 1934. En 1938, Herbert va en Angleterre et tente de faire émigrer sa famille, mais Erika se voit refuser son passeport puisqu'elle est juive. La famille quitte ensuite pour Wohlau en Silésie où Herbert travaille dans une usine, mais la Gestapo questionne les déplacements de la famille. Sans répondre, la famille part et elle déménage ainsi 167 fois durant la guerre, amenant toujours avec elle cette nappe. Après la fin de la guerre, ils retournent vivre à Berlin Est, mais Herbert travaille comme professeur à l'Ouest et est surveillé par le KGB. La famille décide donc d'immigrer à Montréal avec l'aide de Frida Bone qui s'y est installée avant le début de la guerre. Ils y sont arrivés en 1951. Karen s'est mariée et s'est installée à London, en Ontario, où elle a ouvert un salon de beauté.
Longueur : 205
Largeur : 178
Unité de mesure linéaire : cm;cm
Nombre d'objets : 1
Établissement : Montreal Holocaust Museum / Musée de l'Holocauste Montréal
Ville de l'établissement : Montréal
Province de l'établissement : Québec
Site web de l'établissement : http://www.mhmc.ca  Facebook-Montreal Holocaust Museum / Musée de l'Holocauste Montréal  YouTube-Montreal Holocaust Museum / Musée de l'Holocauste Montréal

Coordonnées de cette page web
Date de modification: