Recherche

Avis(s)

Nous avons repris la plupart de nos activités. Toutefois, compte tenu de la situation liée à la COVID-19, nous évaluerons toute nouvelle demande en fonction de son degré d’urgence et de sa date de réception. En procédant ainsi, nous pouvons servir nos clients de manière équitable. Aussi, prenez note que les délais de réponse pourraient être plus longs qu’à l’habitude.

Nous nous excusons des inconvénients que cela pourrait occasionner et vous remercions de votre compréhension. Veuillez consulter notre site Web régulièrement pour obtenir les dernières mises à jour au sujet de nos services.

collage


Image - collage Image - collage
Pour © contacter :
Centre d'interprétation du Moulin Bernier
Tous droits réservés.
Nom de l'objet : collage
Titre : L'Eau vive
Artiste ou artisan : Campeau, Michèle
Martin, Cécile
Roy, Diane
Catégorie de l'objet : Objets de communication
Sous-catégorie de l'objet : Art original : peinture
Discipline : beaux-arts
Technique de fabrication : collé
Médium : papier japonais
acrylique
Support : lin
Numéro d'accession : 2003.9
Municipalité d'origine : Courcelles
Province d'origine : Québec
Pays d'origine : Canada
Continent d'origine : Amérique du Nord
Culture : canadien
Date de fin de production : 2003
Période : 1er quart du 21e siècle
Description : La représentation d'un barrage et de sa rivière domine l'œuvre. À la gauche de l'œuvre, le haut montre une représentation figurée d'un mécanisme de roue. L'œuvre est très colorée.
Commentaires : Le parrain de l'œuvre est Pierre Rousseau, dont la signature est présente avec celle des artistes. M. Rousseau est le propriétaire d'un très grand magasin de meubles à Lambton. Il est le descendant direct du premier résident de St-Vital: M. Jean-Baptiste Rousseau originaire de St-Michel-de-Bellechasse. Son épouse était la soeur du chasseur-trappeur Alexis Poulin de St-Victor-de-Tring, qui en 1837 découvre le Grand lac St-François et plaque un sentier qui allait devenir le Chemin de Lambton, la route nationale 28 et plus récemment la 108. Cette oeuvre d'une très grande beauté représente la cascade qui est à l'origine de la construction du premier barrage en 1865 et du premier moulin à farine et à scie par M. Pierre Morin, un des fondateurs de Lambton et donc contemporain de M. Jean-Baptiste Rousseau qui venait de St-Michel-de-Bellechasse. On y voit très bien que le pendage des roches est presque vertical et que c'est ce qui explique la présence en cet endroit de cette cascade, qui est d'ailleurs le seul et unique saut que fait la rivière aux Bluets sur tout son parcours. C'était donc le seul endroit qui permettait d'ériger facilement un barrage pour alimenter un moulin. C'est donc la géographie qui a déterminé la localisation du moulin, du hameau et du village de Courcelles. Ces schistes-ardoisiers couvrent l'ensemble du plateau de la Haute-Beauce à l'exception du pluton granitique des Mornes St-Sébastien et Ste-Cécile. Elle se présente généralement en couches plus ou moins épaisses et dures avec un pendage proche de la verticalité. Ce schiste ardoisier, gris-noir avec des reflets vert et bleu, fait partie de la Formation de Compton qui s'étire de la frontière américaine jusqu'en Gaspésie.
Hauteur : 61
Largeur : 92
Unité de mesure linéaire : cm
Nombre d'objets : 1
Sujet ou image : paysage
Signature : b.g. : Michèle Campeau / Cécile Martin / Pierre Rousseau / DRoy; verso : Michèle Campeau / Cécile Martin / Pierre Rousseau / DRoy
Établissement : Centre d'interprétation du Moulin Bernier 
Ville de l'établissement : Courcelles
Province de l'établissement : Québec

Coordonnées de cette page web

Date de modification :