Avis(s)

Nous avons repris la plupart de nos activités. Toutefois, compte tenu de la situation liée à la COVID-19, nous évaluerons toute nouvelle demande en fonction de son degré d’urgence et de sa date de réception. En procédant ainsi, nous pouvons servir nos clients de manière équitable. Aussi, prenez note que les délais de réponse pourraient être plus longs qu’à l’habitude.

Nous nous excusons des inconvénients que cela pourrait occasionner et vous remercions de votre compréhension. Veuillez consulter notre site Web régulièrement pour obtenir les dernières mises à jour au sujet de nos services.

assemblage


Image - assemblage
Pour © contacter :
Centre d'interprétation du Moulin Bernier
Tous droits réservés.
Nom de l'objet : assemblage
Titre : Avons-nous cassé avec notre source ?
Artiste ou artisan : Cooper, Jo
Catégorie de l'objet : Objets de communication
Sous-catégorie de l'objet : Art original : autre
Discipline : beaux-arts
Matériaux : bois
plastique, acétate de cellulose
papier
feuille
métal
plastique, plexiglas
céramique
bois, saule
Technique de fabrication : vissé
assemblé
accroché
cloué
broché
Numéro d'accession : 2005.1.1
Municipalité d'origine : Lac-Mégantic
Province d'origine : Québec
Pays d'origine : Canada
Continent d'origine : Amérique du Nord
Culture : canadien
Date de fin de production : 2005
Période : 1er quart du 21e siècle
Description : La gauche de l'œuvre présente une photographie abstraite sur acétate. La droite de l'oeuvre présente, au centre, des retailles de pots de pierre brisés tandis que le bas montre quatre petits pots en rotin dans lesquels se déversent différentes sortes de grains de céréales. Les deux parties de l'œuvre sont disproportionnées et sont logées dans une niche de bois, recouvertes de plexiglas.
Commentaires : .Présentée lors de l'exposition "Terre, pierres et os'", l'œuvre originale de Mme Jo Cooper s'inscrit parfaitement dans la pratique de cette artiste. Métisse, native du Manitoba et résidente depuis plus de 25 ans de Lac-Mégantic, Jo Cooper utilise dans ses œuvres divers matériaux et techniques modernes qui contrastent avec les sujets primitifs illustrés et l'influence des paysages particuliers de ses plaines natales. C'est en marchant dans la nature que Jo trouve les matériaux dont elle se sert pour ses installations environnementales. L'installation a été donnée par l'artiste au Moulin Bernier en 2005 et est exposée dans la salle polyvalente du centre d'interprétation. S'inspirant de la Nouvelle Muséologie et en particulier par l'ex-Écomusée de la Baute-Beauce dont le centre d'interprétation du Moulin Bernier a été une antenne, cette oeuvre symbolique de Mme Jo Cooper correspond parfaitement à notre approche du patrimoine. Pour nous, vous trouverez ici dans cet inventaire environ la moitié des pièces que possèdent le Moulin, les objets et artéfacts ne sont pas sacralisés en tant que tels. Ces objets servent avant tout de sujets de recherches, d'actions et d'interventions, d'interprétation, de conversation, d'échanges, et ou de symbolique tant du territoire, que de la population, du vivre ensemble et du patrimoine qui sont les véritables objets que notre centre d'interprétation se doit de mettre en valeur: l'ici d'hier, aujourd'hui et demain, et de favoriser les échanges avec l'ailleurs. Avons-nous cassé avec notre source ? est plus qu'une oeuvre d'art d'une artiste de la région. C'est une interrogation toujours actuelle sur la rupture, la cassure de l'humain avec la Nature dont nous sommes issus ou partie intégrante qu'on le veule ou pas. C'est n'est pas simplement une question de mépris , de rejet de déchets dans l'environnement; mais un mal beaucoup plus profond qui remonte peut-être au début de la civilisation occidentale basée sur une religion qui prône à tout vent que Dieu a crée l'homme à son image et que Dieu a fait de l'Homme le maître de l'Univers. Dans cette civilisation judéo-chrétienne, on se demande bien quelle place il reste à la Nature. Les Amérindiens animistes eux se voyaient partie prenante de la Nature. En tant que Métisse impliquée notamment par ses boîtes environnementales, Jo Copper nous rappelle qu'il ne faut pas rompre avec notre Terre Mère, casser avec notre source. Pour elle, l'oeuvre parle par elle-même puisque le pot est cassé et que sur la photo on distingue nettement des paniers en osier qui sont un signe tangible de contact étroit avec la nature. Malgré son titre interrogateur, l'oeuvre est plus une réponse, une certitude qu'une question. Mais pour elle, la question doit se poser car l'idée fondatrice de la civilisation judéo-chrétienne demeure la prédominance de l'Humain. Il est fort difficile d'aller à l'encontre de cette vérité fondamentale d'où la nécessité encore et encore de poser la question.
Hauteur : 47
Largeur : 65
Unité de mesure linéaire : cm
Nombre d'objets : 1
Sujet ou image : semi-abstraction
Signature : non signé
Établissement : Centre d'interprétation du Moulin Bernier
Ville de l'établissement : Courcelles
Province de l'établissement : Québec
Site web de l'établissement : http://www.moulinbernier.ca  

Coordonnées de cette page web
Date de modification :