Recherche

Avis(s)

Nous avons repris la plupart de nos activités. Toutefois, compte tenu de la situation liée à la COVID-19, nous évaluerons toute nouvelle demande en fonction de son degré d’urgence et de sa date de réception. En procédant ainsi, nous pouvons servir nos clients de manière équitable. Aussi, prenez note que les délais de réponse pourraient être plus longs qu’à l’habitude.

Nous nous excusons des inconvénients que cela pourrait occasionner et vous remercions de votre compréhension. Veuillez consulter notre site Web régulièrement pour obtenir les dernières mises à jour au sujet de nos services.

Cartes à jouer


Image - Cartes à jouer
Pour © contacter :
Musée acadien de l'Université de Moncton
Tous droits réservés.
Nom de l'objet : Cartes à jouer
Matériaux : Papier
Numéro d'accession : 1991.119.a.b.
Description : La tradition du jeu de cartes remonte à plusieurs siècles. Le premier jeu de cartes presque complet date de 1400, bien que certains affirment que l'engouement pour le jeu de cartes a été transmis à l'Europe par les pays de l'Est (vers 1371 en Espagne et vers 1377 en Suisse). Les plus anciennes cartes étaient peintes à la main et très coûteuses, de sorte que seuls les nantis jouaient aux cartes. Au 15e siècle, toutes les classes de la société urbaine s'adonnaient aux jeux de cartes. Pour connaître l'époque de fabrication d'un jeu de cartes, il y a plusieurs méthodes permettant d'établir le pays d'origine et la date approximative de fabrication des cartes. Certaines de ces méthodes de datation comprennent les techniques que voici : l'apparence (bien que certains modèles aient été réimprimés après une première édition); la correspondance à un modèle déjà en circulation; la marque du fabricant; les bordures caractéristiques des jeux de cartes italiens; le façonnage des coins; les cartes à figures simples ou doubles (les cartes plus récentes sont doubles, pour en faciliter l'utilisation); le procédé d'impression; le marquage (la possibilité d'identifier clairement toutes les cartes si elles sont disposées en éventail, les lettres et les chiffres apparaissant alors clairement à chaque coin); les jokers; et la présence de timbres-taxes. La datation des deux cartes apparaissant dans ce jeu serait nettement plus facile si au moins l'une d'entre elles était une carte de royauté. L'utilisation de cartes de royauté pour établir la date d'un jeu de cartes permettrait de connaître le pays d'origine du jeu, grâce à l'examen de la langue apparaissant sur les mentions supérieures des cartes (si, de fait, ces mentions se trouvaient sur les cartes, car ici, elles sont absentes), et la présence d'un membre de la cour, qui pourrait aider à reconnaître le règne du monarque concerné. Ces deux cartes présentent certaines caractéristiques susceptibles d'aider à en établir la date de fabrication. La première tient aux séries. Les cartes de pique, de coeur, de trèfle et de carreau composent ce que l'on nomme des cartes de série française, apparues pour la première fois vers 1480. Le deuxième élément susceptible d'aider à identifier l'époque d'un jeu de cartes se rapporte aux coins ronds des cartes. Il est vraisemblable que les coins ronds s'expliquent par leur grande utilisation, mais la présence des coins ronds dans un jeu de cartes ne s'est pas généralisée avant 1875. Curieusement, les deux cartes présentées ici n'ont pas de chiffres dans les coins. Cette idée d'imprimer des lettres et des chiffres d'identification sur les coins supérieurs des cartes est connue sous le nom d'indexation et elle ne s'est pas répandue de façon systématique avant le milieu du 19e siècle. En Angleterre et aux États-Unis, le verso des cartes n'était pas décoré avant le milieu du 19e siècle. Auparavant, les cartes étaient d'une couleur unie, même si dans d'autres pays, des versos de cartes à motif ont été en usage depuis beaucoup plus longtemps. Les cartes montrées ici ont un motif à feuilles en vert au verso de chaque carte. Au Canada français, les jeux de carte comme le tarot (importé de France, qui se joue à l'aide de 78 cartes surdimensionnées), le Trou du cul, une version du 500 (également connu sous le nom de " slam "), la Dame de pique (version française du " jeu de coeur "), le crible, et les " mitaines " ont tous été très populaires.
Commentaires : Deux cartes à jouer (8? & 9?). Aucuns chiffres d'inscrits. Dos de la carte est vert et noir avec motifs végétaux. Trouvé dans la maison de Sylvain Vautour à St-Ignace, N.-B. lors de la démolition de celle-ci (juillet 1991). Les cartes avaient glissées, entre le mur de plâtre et la boiserie dans le grand salon.
Nombre d'objets : 2
Établissement : Musée acadien de l'Université de Moncton
Ville de l'établissement : Moncton
Province de l'établissement : Nouveau-Brunswick
Site web de l'établissement : http://www.umoncton.ca/umcm-maum   Facebook-Musée acadien de l'Université de Moncton  Twitter-Musée acadien de l'Université de Moncton 

Coordonnées de cette page web

Date de modification :