Recherche

Statue


Image - Statue
Pour © contacter :
Musée historique de Tracadie
Tous droits réservés.
Nom de l'objet : Statue
Catégorie de l'objet : Objet de communication
Sous-catégorie de l'objet : Art
Discipline : Histoire des RHSJ
Matériaux : Plâtre
Technique de fabrication : peint
coulé
moulé
Numéro d'accession : 976.1.199
Province d'origine : Québec
Pays d'origine : Canada
Continent d'origine : Amérique du Nord
Province d'utilisation : Nouveau-Brunswick
Pays d'utilisation : Canada
Description : L'Enfant Jésus porte un habit de couleur rose avec garniture blanche. Il lève la main droite en signe de bénédiction tandis qu'il soutient le globe terrestre de sa main gauche. Il porte une chaîne avec pendentif en forme de coeur garni de brillants blancs et avec un "M" au centre et médaille ronde en laiton avec représentation de la Rév. Mère de la Nativité, fondatrice. Au verso, "Souvenir de l'Excursion des Patrons de la Crèche de la Miséricorde St. Ours le 14 juin 1906".
Commentaires : Cette statue a été donnée aux Religieuses hospitalières de Saint-Joseph par le personnel de l'hôpital et du lazaret, vers 1903. La dévotion au Saint Enfant-Jésus de Prague remonte aux premiers miracles opérés dans la chapelle du Carmel de Prague. La statuette de Prague, dont le nom indiqué est « Gratiosus Jesulus », le gracieux petit Jésus, est assez ancienne sans qu'on puisse en déterminer l'origine exacte. Elle entre dans l'histoire du Carmel de Prague lorsqu'elle est offerte par une noble veuve comme étant « ce qu'elle a de plus cher » en 1628. La Communauté lui attribue très vite les faveurs qu'elle obtient. Très peu d'années plus tard, les troupes protestantes du Prince de Saxe envahissent Prague, mettent à sac la ville, pillent les églises et notre Carmel dont l'église a été transformée en temple protestant, et la statuette de l'Enfant-Jésus jetée derrière l'autel, les bras cassés. La victoire des catholiques fit revenir en 1632, le prieur, le Père Ignace, lequel avait oublié la statue et le culte à l'Enfant-Jésus. Les épreuves et la misère accablèrent rapidement le couvent. Plus tard on comprit qu'il s'était agi d'un châtiment dû à la négligence à l'égard du Saint Enfant Jésus. D'autres protestants vinrent (cette fois les Suédois) saccageant tout sur leur passage, mais finalement chassés par les troupes de l'Empire. En 1637, le Père Cyrille de la Mère de Dieu retrouve la statue dans les débris et la poussière, entendant une voix lui disant : « Ayez pitié de Moi, et J'aurai pitié de vous ; rendez-moi Mes mains et Je vous donnerai la paix ; plus vous M'honorerez, plus Je vous bénirai ». Des faveurs se manifestèrent, à travers les oppositions et les indifférences tant dans le couvent même (d'un supérieur négligent) qu'à l'extérieur (les Suédois revenant, mais chassés à nouveau). C'est le 4 avril 1653 qu'est enfin couronnée officiellement la statue au cours d'une grande et splendide cérémonie.
Fonctions : Pour la dévotion.
Hauteur : 60
Unité de mesure linéaire : cm
Nombre de parties composantes : 2
Nom des parties composantes : statue, chaîne
Sujet ou image : Enfant Jésus de Prague
Établissement : Musée historique de Tracadie  Facebook-Musée historique de Tracadie 
Ville de l'établissement : Tracadie-Sheila
Province de l'établissement : Nouveau-Brunswick

Coordonnées de cette page web

Date de modification :